La terre de diatomée

La terre de diatomées (également appelée kieselguhr, célite ou terre d’infusoires) provient de diatomées fossilisés. Les diatomées sont des microalgues qui sont caractérisées par un squelette externe formé de silice (la forme naturelle du dioxyde de silicium), retrouvé en milieu aquatique.

Elle est extraite de carrières naturelles puis raffinée mécaniquement (broyée) à partir de diatomées très poreuses, sans produit chimique, ce qui permet d’obtenir cette poudre blanchâtre (parfois brune), en clair de la diatomée en poudre.

Quand elle a uniquement été réduite en poudre avant son conditionnement, il s’agit de terre de diatomée alimentaire, elle n’a subi aucune autre transformation. C’est elle qui est la plus répandue et que l’on trouve le plus facilement en vente dans nos grandes surfaces.

Les différentes terres de diatomées

On distingue deux types de produits que nous allons décrire ci-dessous :

terre de diatomée

Terre de diatomée alimentaire (non calcinée)

La terre de diatomée alimentaire est la plus répandue, c’est elle que nous trouvons le plus souvent dans les grandes surfaces.

On utilise la terre de diatomées pour lutter contre les parasites, insectes, puces, etc… C’est également cette poudre que l’on donne à nos animaux afin qu’ils bénéficient de ses minéraux.

La terre de diatomée de qualité alimentaire est également présente dans de nombreux produits alimentaires en tant qu’additif : nouilles instantanées, café déshydraté, lait en poudre et même dans certains médicaments.

On utilise aussi la terre de diatomée alimentaire (non calcinée) pour éviter que nos fruits et légumes pourrissent rapidement durant les transports (grâce à son fort pouvoir absorbant).

Deux qualités de terre de diatomée alimentaire :

On distingue deux types de terre de diatomées alimentaires. Vous retrouverez souvent ces noms sur les étiquettes du produit :

  • Feed grade, pour les usages domestiques, sur nos animaux et en utilisation au jardin par exemple,
  • Food grade la terre de diatomée de qualité plus pure propre à la consommation humaine.

Terre de diatomée non alimentaire (calcinée)

La terre de diatomée non alimentaire (calcinée) est composée de diatomées brûlées à 1000°C, ce qui en fait des particules de terre de diatomées très fines permettant d’autres utilisations de ce produit. On l’utilise principalement comme agent de filtration pour les piscines.

Il s’agit alors d’un produit toxique qu’il ne faut jamais utiliser dans la maison, sur nos animaux ou encore dans notre alimentation.

Précautions d’usage

La terre de diatomée alimentaire représente un danger moindre : elle contient néanmoins en moyenne 1% de diatomite cristalline, le port d’un masque est préférable.

Ventilez les pièces sans aérations lors de l’utilisation de la terre de diatomée. En cas de contact avec les yeux, rincez à l’eau claire.

Cette poudre a un fort pouvoir asséchant et peut parfois irriter notre peau : vous pouvez porter des gants par précaution.

Comment conserver la terre de diatomée ?

La terre de diatomée se conserve très longtemps dans un placard protégé de l’humidité. Vous pouvez la garder dans son emballage d’origine, inutile de le mettre dans une autre boîte surtout si elle est en métal. N’oubliez pas de fermer la boîte après cha­que utilisation, car la terre de diatomée absorbe très facilement les odeurs.

Pour une alternative naturelle à la terre de diatomée, nous vous recommandons d’utiliser le bicarbonate de soude.